(saison 6)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 18 mai 2014

I love chevron

L'année dernière, j'avais mis une éternité à terminer ma première couverture au crochet, la ripple arc-en-ciel, j'ai honte, mais j'ai mis un an à la terminer (bon avec une pause de six mois, mais quand même).
Après, il y a eu la couverture granny crochetée avec les restes de laine de ma réserve. Celle là m'a pris moins longtemps *fierté*
Je n'aime pas tricoter deux fois les mêmes modèles, mais comme je ne suis pas à une contradiction près, j'avais envie d'une nouvelle ripple, la chevron mania est en moi, toussa toussa.
Bref, j'ai donc fouiné sur internet et j'ai trouvé un modèle en français, facile, et bien expliqué, et comme Ambroise me réclamait une couverture aux couleurs du drapeau français (c'est ça d'être expatrié, on a besoin de se rattacher à son pays d'origine), je me suis dit que ce serait plutôt sympa une couverture à chevrons bleu blanc rouge.
Et oui, je trouve que ça rend bien (modeste et son orchestre), et le mini est très très content d'avoir sa couverture à lui.

bbr1_180514.JPG

bbr2_1801514.JPG

bbr3_180514.JPG

Laine : Universal chez Wolle Rödel
Modèle : Couverture chevron chez Morganours
Crochet : 5

samedi 10 mai 2014

Die hausgemacht Dirndl - La robe bavaroise typique faite maison

Cette grande fille va avoir 13 bientôt, et pour sa profession de foi dans une semaine, j'ai voulu lui faire un beau cadeau, une robe qui lui tenait tant à cœur : la robe traditionnelle bavaroise, la Dirndl.
Elle a choisi ses couleurs, et j'ai cousu la robe et le tablier. Le chemisier a été quant à lui déniché d'occasion à l'Auer Dult.
Après avoir pris les mesures et réalisé un crash test du haut de la robe, je me suis lancée dans le "vrai" tissu, assemblant méticuleusement les nombreuses pièces de la partie haute du patron. La partie basse, la jupe était plus simple à réaliser, mais quand il a fallu assembler le haut et le bas, l'ensemble s'est révélé trop juste au niveau de la taille. J'ai donc dû tout découdre et retailler pour que ce soit mieux ajusté (une journée de perdue).
Après la pose de la fermeture invisible (visible quand même, mais bien posée pour une fois), je me suis attaquée à la doublure de la partie haute que j'ai cousue à la main.
Nouvel essayage et là, rebelote, problème de taille (au niveau de la poitrine cette fois), j'ai donc dû découdre la doublure, reprendre le devant (une journée de perdue).
Une fois l'ensemble terminé, je me suis penchée sur la bordure bicolore, nommée "Froschmäulchen" en allemand (petites gueules de grenouilles en traduction littérale, mais je ne connais pas le mot exact en français. C'était un sacré travail qui m'a pris une journée entière à réaliser (même si ce n'est qu'un petit détail de la robe).
Puis je me suis attaquée au tablier et là, je ne pouvais pas me permettre de rater car c'était de la soie. Et bien si, je me suis trompée au niveau des lien de la ceinture. J'ai donc dû découdre puis recoudre et encore je ne suis pas satisfaite du résultat (pas très grave).

Voici donc la fameuse robe, qui m'a demandé une bonne trentaine d'heures de travail, mais qui m'a permis de vaincre une sorte d'Everest.
Attention, avalanche (Everest, Avalanche ... jeu de mot pourri ...) de photos :

dirndlco_10-05-2014_10-51-29.JPG

dirndlco_10-05-2014_10-51-19.JPG

dirndlco_10-05-2014_10-53-34.JPG

dirndlco_10-05-2014_10-52-24.JPG

dirndlco_10-05-2014_10-52-50.JPG

dirndlco_10-05-2014_10-52-46.JPG

dirndlco_10-05-2014_10-51-58.JPG

dirndlco_10-05-2014_10-53-19.JPG

dirndlco_10-05-2014_10-51-29.JPG




Tissu : coton imprimé fleurs blanches pour le haut, coton uni pour la jupe, soie verte brodée de cerfs rose pour le tablier. Le tout chez Oberpollinger (Munich)
Modèle : patron Dirndl pochette Burda
Taille : 36
Nombre d'heures de travail : une bonne trentaine

lundi 21 avril 2014

Barboteuse et bavoir pour bébé

Ma cousine m'a pris de cours en accouchant avec six semaines d'avance.
Je n'avais encore rien cousu pour son tout petit.
Je m'y suis mis rapidement pour pouvoir gâter son troisième tout juste né.
Une petite barboteuse pour les beaux jours, un grand classique mais qui plait toujours.
Un bavoir brodé avec des lapinoux et le prénom du tout petit.

audran_21-04-2014_08-57-45.JPG

audran_21-04-2014_08-57-58.JPG

audran_21-04-2014_08-58-07.JPG

audran_21-04-2014_08-59-59.JPG

audran_21-04-2014_09-00-18.JPG


Modèle : barboteuse des intemporels pour bébé d'Astrid le Provost
Tissu : Coton gris à étoiles acheté sur le Stoffenmarkt
Bavoir : Idee (Karlsplatz)
Broderie : Modèle Rico, fils Rico (Idee Karlsplatz)

vendredi 11 avril 2014

Little ancolie

ancholie_11-04-2014_12-18-38.JPG

ancholie_11-04-2014_12-17-40.JPG

ancholie_11-04-2014_12-18-30.JPG

En voyant ce modèle sur Ravelry, je ne me doutais pas du nombre de détails à tricoter.
Mais c'est tant mieux, car il n'y a rien de pire qu'un tricot monotone.
Ce gilet nécessite de connaître quelques techniques, mais elles sont bien expliquées tout au long du pattern.
Un peu de dentelle par ci, des fronces par là, des picots en veux-tu en voilà, le montage en top-down, pour un résultat à la hauteur de mes attentes.
Ce petit gilet, va s'envoler pour la France pour gâter Elise, la fille de ma cousine.
J'espère qu'il lui ira et qu'il plaira à sa maman :)

Modèle : Little Ancolie de Nadia Crétin-Léchenne
Laine : Siena de Wolle Rödel (3 pelotes)
Aiguilles : 3,5 mm

mercredi 9 avril 2014

Israël : retour sur un magnifique voyage #2

Après avoir partagé mes photos de murs, voici ma sélection de portraits.
C'est à travers ces clichés que l'on peut se rendre compte de la diversité de la population à Jérusalem.
Cette ville représente à elle seule une place essentielle pour les religions juives, catholiques et musulmanes.
Elles sont tellement proches physiquement que c'en est parfois déroutant.

isportrait.JPG

Cette photo est ma préférée de toutes celles prises lors de ce voyage. Cette petite fille blonde dans les bras de son papa si brun. Ce contraste, c'est tellement ça la vie là-bas.

isportrait1.JPG

Cette photo a été prise au mur des lamentations, du côté des hommes (les hommes et les femmes ont séparés au mur à partir de la majorité religieuse)
J'aime la tête penchée de la petite fille qui écoute son papa.

isportrait2.JPG

Celle-ci a une histoire. Il y a deux ans, lors de mon premier voyage en Israël, j'avais déjà croisé ce musicien au sourire si incroyable.
Cette année, j'étais trop contente de le revoir, lui qui accompagne jusqu'au check point du mur les garçons qui vont faire leur bar mitzvah.
La bar mitzvah est une fête vraiment gaie, où tout le monde chante, et accompagne l'enfant dans sa démarche.
C'est une chance de pouvoir assister à cette cérémonie dans ce lieu sacré.

isportrait3.JPG

Voilà un garçon pendant sa bar mitzvah, qui porte la Torah pour en faire sa première lecture, en hébreu.

isportrait4.JPG

J'aime beaucoup ce petit garçon accroché au cou de son papa.

isportrait5.JPG

Lors de la visite de l'esplanade des mosquées, j'ai pu assister à des scènes de vie insolites.
Les hommes et les femmes s'abritant à l'ombre des oliviers, des groupes d'hommes qui déjeunent, des écoliers qui visitent.
L'ambiance est tellement différente de celle du mur, situé juste derrière pourtant.
Encore une fois, la proximité des religions est déroutante mais pas dérangeante.

isportrait6.JPG

Ici, la photo est prise dans le quartier arménien la vieille vile, lors d'une procession orthodoxe.

Voilà pour ma série de portraits en Israël. Je continue à trier mes photos et vous proposerai bientôt d'autres clichés.

- page 1 de 213