(saison 6)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 16 septembre 2014

Bryum et retour en France

Le blog n'est pas mort, il a juste été lâchement abandonné pour cause de déménagement. Et quel déménagement, puisque la famille a quitté l'Allemagne pour rentrer en France. Préparer ce retour n'a pas été simple. Il a d'abord fallu expliquer la chose positivement aux enfants (mais non c'est pas si nul de rentrer en région parisienne, mais non c'est pas pourri de retourner vivre en appart, mais non c'est pas la haine de quitter tous ses amis, ... ), bref, il a fallu positiver à fond pour se donner le courage de rentrer.
Bien sûr, le gros côté positif, c'est de se rapprocher de sa famille. Mais pour le reste, c'est juste dur à vivre et à accepter.
Nous avons donc cherché un logement pour notre petite famille (ahem) et qui dit recherche en RP dit prix exorbitants donc stress. Une fois le nid trouvé, il a fallu faire des allers-retours Allemagne-France-Allemagne pour régler les détails (rdv chez le notaire, inscription des nains à l'école et au collège), puis commencer les démarches de résiliation diverses et variées, et enfin le grand jour est arrivé.
Cinq déménageurs sont entrés, ont tout emballé, vidé, chargé dans un énorme camion et deux jours plus tard, je réceptionnais tout dans notre nouvel appart.
Et c'est là que ça a coincé car passer d'une maison à un appart, c'est compliqué à cause du manque d'espace. Il reste donc à ce jour encore beaucoup de cartons dans chaque pièce, mais c'est comme ça, on vit avec pour l'instant.

Bon et puis il y a eu la rentrée dans une nouvelle école pour les deux petits, dans un nouveau collège pour les deux grandes.
Et aussi le mari a pris ses nouvelles fonctions.
Et finalement, on va s'y faire à cette nouvelle vie, c'est juste que c'est encore tout frais !

Avec tout ça, je n'ai pas encore repris la couture, mais j'ai continué à tricoter.
Et aujourd'hui, c'est un beau châle que je viens vous montrer.
J'ai adoré le tricoter, le point texturé est juste superbe, et le rendu est magnifique.
Allez, fini le blabla et place à quelques photos :

WP_20140916_011.jpg

WP_20140916_012.jpg

WP_20140916_014.jpg

WP_20140916_016.jpg

Modèle : Bryum de Lilofil
Laine : Malabrigo Yarn Lace (deux écheveaux, un de chaque couleur)
Aiguilles : 3,5 mm

dimanche 18 mai 2014

I love chevron

L'année dernière, j'avais mis une éternité à terminer ma première couverture au crochet, la ripple arc-en-ciel, j'ai honte, mais j'ai mis un an à la terminer (bon avec une pause de six mois, mais quand même).
Après, il y a eu la couverture granny crochetée avec les restes de laine de ma réserve. Celle là m'a pris moins longtemps *fierté*
Je n'aime pas tricoter deux fois les mêmes modèles, mais comme je ne suis pas à une contradiction près, j'avais envie d'une nouvelle ripple, la chevron mania est en moi, toussa toussa.
Bref, j'ai donc fouiné sur internet et j'ai trouvé un modèle en français, facile, et bien expliqué, et comme Ambroise me réclamait une couverture aux couleurs du drapeau français (c'est ça d'être expatrié, on a besoin de se rattacher à son pays d'origine), je me suis dit que ce serait plutôt sympa une couverture à chevrons bleu blanc rouge.
Et oui, je trouve que ça rend bien (modeste et son orchestre), et le mini est très très content d'avoir sa couverture à lui.

bbr1_180514.JPG

bbr2_1801514.JPG

bbr3_180514.JPG

Laine : Universal chez Wolle Rödel
Modèle : Couverture chevron chez Morganours
Crochet : 5

samedi 10 mai 2014

Die hausgemacht Dirndl - La robe bavaroise typique faite maison

Cette grande fille va avoir 13 bientôt, et pour sa profession de foi dans une semaine, j'ai voulu lui faire un beau cadeau, une robe qui lui tenait tant à cœur : la robe traditionnelle bavaroise, la Dirndl.
Elle a choisi ses couleurs, et j'ai cousu la robe et le tablier. Le chemisier a été quant à lui déniché d'occasion à l'Auer Dult.
Après avoir pris les mesures et réalisé un crash test du haut de la robe, je me suis lancée dans le "vrai" tissu, assemblant méticuleusement les nombreuses pièces de la partie haute du patron. La partie basse, la jupe était plus simple à réaliser, mais quand il a fallu assembler le haut et le bas, l'ensemble s'est révélé trop juste au niveau de la taille. J'ai donc dû tout découdre et retailler pour que ce soit mieux ajusté (une journée de perdue).
Après la pose de la fermeture invisible (visible quand même, mais bien posée pour une fois), je me suis attaquée à la doublure de la partie haute que j'ai cousue à la main.
Nouvel essayage et là, rebelote, problème de taille (au niveau de la poitrine cette fois), j'ai donc dû découdre la doublure, reprendre le devant (une journée de perdue).
Une fois l'ensemble terminé, je me suis penchée sur la bordure bicolore, nommée "Froschmäulchen" en allemand (petites gueules de grenouilles en traduction littérale, mais je ne connais pas le mot exact en français. C'était un sacré travail qui m'a pris une journée entière à réaliser (même si ce n'est qu'un petit détail de la robe).
Puis je me suis attaquée au tablier et là, je ne pouvais pas me permettre de rater car c'était de la soie. Et bien si, je me suis trompée au niveau des lien de la ceinture. J'ai donc dû découdre puis recoudre et encore je ne suis pas satisfaite du résultat (pas très grave).

Voici donc la fameuse robe, qui m'a demandé une bonne trentaine d'heures de travail, mais qui m'a permis de vaincre une sorte d'Everest.
Attention, avalanche (Everest, Avalanche ... jeu de mot pourri ...) de photos :

dirndlco_10-05-2014_10-51-29.JPG

dirndlco_10-05-2014_10-51-19.JPG

dirndlco_10-05-2014_10-53-34.JPG

dirndlco_10-05-2014_10-52-24.JPG

dirndlco_10-05-2014_10-52-50.JPG

dirndlco_10-05-2014_10-52-46.JPG

dirndlco_10-05-2014_10-51-58.JPG

dirndlco_10-05-2014_10-53-19.JPG

dirndlco_10-05-2014_10-51-29.JPG




Tissu : coton imprimé fleurs blanches pour le haut, coton uni pour la jupe, soie verte brodée de cerfs rose pour le tablier. Le tout chez Oberpollinger (Munich)
Modèle : patron Dirndl pochette Burda
Taille : 36
Nombre d'heures de travail : une bonne trentaine

lundi 21 avril 2014

Barboteuse et bavoir pour bébé

Ma cousine m'a pris de cours en accouchant avec six semaines d'avance.
Je n'avais encore rien cousu pour son tout petit.
Je m'y suis mis rapidement pour pouvoir gâter son troisième tout juste né.
Une petite barboteuse pour les beaux jours, un grand classique mais qui plait toujours.
Un bavoir brodé avec des lapinoux et le prénom du tout petit.

audran_21-04-2014_08-57-45.JPG

audran_21-04-2014_08-57-58.JPG

audran_21-04-2014_08-58-07.JPG

audran_21-04-2014_08-59-59.JPG

audran_21-04-2014_09-00-18.JPG


Modèle : barboteuse des intemporels pour bébé d'Astrid le Provost
Tissu : Coton gris à étoiles acheté sur le Stoffenmarkt
Bavoir : Idee (Karlsplatz)
Broderie : Modèle Rico, fils Rico (Idee Karlsplatz)

vendredi 11 avril 2014

Little ancolie

ancholie_11-04-2014_12-18-38.JPG

ancholie_11-04-2014_12-17-40.JPG

ancholie_11-04-2014_12-18-30.JPG

En voyant ce modèle sur Ravelry, je ne me doutais pas du nombre de détails à tricoter.
Mais c'est tant mieux, car il n'y a rien de pire qu'un tricot monotone.
Ce gilet nécessite de connaître quelques techniques, mais elles sont bien expliquées tout au long du pattern.
Un peu de dentelle par ci, des fronces par là, des picots en veux-tu en voilà, le montage en top-down, pour un résultat à la hauteur de mes attentes.
Ce petit gilet, va s'envoler pour la France pour gâter Elise, la fille de ma cousine.
J'espère qu'il lui ira et qu'il plaira à sa maman :)

Modèle : Little Ancolie de Nadia Crétin-Léchenne
Laine : Siena de Wolle Rödel (3 pelotes)
Aiguilles : 3,5 mm

- page 1 de 214